Historique

C'est sur les ruines de  l'importante caserne du quartier Kléber de Gérardmer que le lycée sera construit en 1958.

En 1959, le Centre d'Apprentissage de Bruyères est transféré à Gérardmer où il prendra le nom de Collège d'Enseignement Technique (C.E.T) de la Creuse. On y enseignait le tournage, l'ajustage, le fraisage, la menuiserie et la mécanique automobile. La menuiserie disparaît au bout de 2 ou 3 années.

1959

 

En 1971 est créé le B.E.P de l'Industrie des pâtes  et papiers.

En 1977,  c'est l'arrivée d'une section Carrosserie. La maintenance Poids Lourds est créée vers 1980 et la conduite en 1996.

Le Lycée Professionnel et Industriel de la Creuse devient Lycée Professionnel Pierre-Gilles de Gennes en 2007.

En 2013, l'établissement est labellisé Lycée des Métiers de l'automobile, du transport et des procédés.

 

Pierre-Gilles de Gennes (1932-2007)

Directeur de l'Ecole supérieure de physique et chimie de Paris, Pierre-Gilles de Gennes déteste les barrières qui entravent la quête de la connaissance. Partisan de l'interdisciplinarité, sensible aux applications industrielles, ce professeur au Collège de France passe d'un sujet à l'autre avec un égal bonheur.

Né en 1932 à Paris il commença ses études supérieures à l'Ecole Normale Supérieure de Paris et travailla ensuite comme Ingénieur de recherche au Commissariat de l'Energie Atomique. Il obtient en 1957 le titre de Docteur en Sciences : sa thèse porte sur les aspects théoriques de la diffusion des neutrons dans les milieux magnétiques. De 1961 à 1971, Pierre Gilles de Gennes est professeur à la Faculté des Sciences d'Orsay et en 1971, il est nommé professeur au Collège de France.

Il poursuit des travaux remarquables sur les phénomènes d'ordre dans des milieux complexes. L'importance de ces travaux lui vaudra d'être nommé Membre de l'Académie des Sciences en 1979 et d'être reconnu comme l'un des pionniers de ce que lui même désigne souvent comme la physico-chimie de la matière molle. Ses contributions marquantes dans des domaines très variés (magnétisme, supraconductivité, cristaux liquides, polymères, etc.) lui ont valu le prix Nobel de physique en 1991.

Ce scientifique d'exception a été le premier à s'attaquer à des problèmes de transition ordre-désordre dans des matériaux aussi complexes que les polymères, les gels, les cristaux liquides et plus récemment la matière granulaire.

Pierre-Gilles de Gennes est décédé le 18 Mai 2007.

 

"C'est l'inconnu qui m'attire. Quand je vois un écheveau bien enchevêtré, je me dis qu'il serait bien de trouver un fil conducteur."